Consultations à distance

Les séances en visioconférence

Par Aude Klein

En ces temps troublés, nous avons une chance inestimable de développer notre créativité en tant que thérapeute, coach et humain. Nous pouvons réinventer le contact, revoir l’ordre de nos priorités, nous découvrir des talents insoupçonnés. Si nous choisissons de voir cette période comme une opportunité plutôt qu’une menace, nous en sortirons grandi(e)s.

C’est parfois plus facile à dire qu’à faire. En effet, nous découvrons par la même occasion des ombres dont nous n’avions pas forcément conscience.

La relation à l’autre n’est pas aussi saine qu’elle en avait l’air, lorsque l’on passait plus ou moins de temps ensemble. L’éloignement avec le cercle d’amis, de connaissances, de collègues peut montrer un attachement pas toujours adapté. Un sentiment de solitude, d’abandon, … peut blesser certains. De même que le rapprochement inévitable dans le cercle familial proche peut amener des tensions. Le partage du territoire n’a plus les mêmes règles et il faut les redéfinir pour que chacun puisse respirer ensemble et de son côté. Pour cela, un suivi en visioconférence peut être d’une grande aide. De cette manière, symboliquement, le client/patient fait « entrer » le thérapeute/coach chez lui, et avec lui la douceur, la bienveillance, l’énergie vers une action qui lui est favorable.

Il faudra néanmoins prendre garde à garantir la sécurité et la confidentialité, ce qu’il est moins aisé à mettre en place. Les murs ont des oreilles et il ne faudrait pas que le client/patient, lorsqu’il fait sa séance, soit surpris par l’Autre (le conjoint, l’enfant, le parent, …) lorsqu’il s’en plaint, surtout dans les cas de grande tension, violence conjugale, ... Mieux vaut tourner le travail sur la personne, ses atouts, ses ressources, de petits objectifs à mettre en place le plus efficacement possible. Elle aura tout le loisir de décharger sa colère, sa frustration, sa déception, … en séance en cabinet.

La relation au travail est également revisitée. Apprendre à lâcher prise sera primordial pour certains, apprendre à tenir bon le sera encore plus pour d’autres. Là aussi, l’accompagnement en visioconférence permettra des suivis réguliers pour décharger les tensions liées à l’anticipation des problèmes qui pourraient arriver si la situation perdure, mais qui ne sont pas encore là. C’est pour moi l’un des grands avantages d’une séance en visioconférence. Plus encore qu’une séance en cabinet, le timing peut tout à fait être modelé en fonction des besoins des clients/patients. Ainsi, certains auront besoin d’une séance d’une heure chaque semaine, d’autres, de trois séances de 20 minutes, juste de quoi rebooster, accompagner, écouter. Cette adaptation du temps permettra d’aller directement à l’essentiel, et de mieux faire appliquer le respect soi-même au quotidien qu’il est important de mettre en place, dans ce contexte difficile.

C’est dans la relation à soi que l’on trouvera, à mon sens, le plus de clés. En effet, ce confinement est l’occasion de faire de son lieu de vie, un lieu qui nous ressemble, nous accueille, nous apaise, nous rééquilibre. Pouvoir y passer du temps, malgré soi, est l’opportunité de découvrir ce qui nous convient bien et ce qu’il faut revoir, quand, comment. Pour moi, nous sommes confinés dans notre corps toute notre vie. Certains en font un palais, d’autres une prison. C’est la même chose pour sa maison. Alors bien sûr, d’avantages de moyens financiers rendent le premier choix plus accessible. Mais bien plus que cela, la créativité, le rapport positif à soi-même permettront un palais bien plus personnel et positif. Et pour cela, la visioconférence est également très précieuse, car le patient/client se présente chez lui, dans son cadre. Il peut partager ses questionnements et ses certitudes, les teinter de tout ce que la séance lui aura apporté, puisqu’elle se sera passée en direct. On pourra d’ailleurs lui rappeler que s’il a survécu au premier confinement, c’est qu’il a les ressources nécessaires pour vivre le second plus sereinement, avec l’avantage de la connaissance des écueils qu’il peut alors éviter/contourner, puisqu’il est déjà passé par là.

Alors bien sûr, il n’y a pas que des avantages à suivre ses patients/clients en visioconférence. Cela demande beaucoup plus de concentration, d’un côté comme de l’autre. On capte moins d’informations puisqu’on a accès qu’au haut du corps et au visage du client/patient. Tout ce que le langage non verbal nous livrait dans les mouvements de pieds, jambes, mains, … est passé sous ellipse. Il faut donc concentrer son attention sur les seuls éléments qui nous sont divulgués, on se rendra alors compte du nombre d’informations que le ton de la voix, le débit de paroles, les mouvements du visage, du cou, des épaules contiennent et dont on ne tenait pas autant compte, lorsqu’on avait plus de canaux à observer. Cette observation différente doit se voir comme une corde en plus à votre arc, une autre facette de la même pièce, plutôt qu’un manque d’informations (que vous pouvez toujours demander). Il faut donc être patient, bienveillant envers vous-même, autant que vous apprenez à votre client/patient à l’être avec lui-même. Et je ne parle même pas des difficultés de connexions qui peuvent justement atteindre la connexion entre le patient/client et le thérapeute/coach : dans tous les cas, restez calme. Vous allez vous adapter, et vous le ferez très bien. Partager vos difficultés vous rapprochera du patient et vous rendra plus « humain ». C’est tout bénéfice pour la relation. En effet, même si la séance n’est plus la même qu’en cabinet, elle permet de maintenir un lien qui est important pour le client/patient.

Quoi qu’il en soit, envisager cette situation par rapport aux avantages qu’elle offre, permet de diminuer l’angoisse (ou tout du moins de ne pas prendre part à la panique collective) et d’augmenter vos performances, votre bien-être, et le lien entre vous et vos patients/clients. Prenez bien soin de vous.

Aude Klein
Enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.
Klein Aude

Aude Klein est enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.
- 1, rue haute fontaine - Franc-Waret (commune de Fernelmont, juste à côté de Namur)
- Tél : 0478/055.774
- Mail : audeklein@gmail.com
- Sites :
www.zootherapeute.be
www.coach-coaching.be

Du ou avec le même auteur

Aimer lire ...
Dans notre société où la communication se digitalise, tout va de plus en plus vite. Les articles les plus populaires ne doivent pas dépasser un (...)

C’est la rentrée !
L’été touche à sa fin. Comme toute fin, c’est un mini deuil à vivre, une page à tourner, une autre à réinventer, une fois de plus. C’est surtout (...)

Bonnes vacances !
Les vacances arrivent. Cette années, elles ont cependant un autre goût, une autre couleur que d’habitude. Cela fait quelques semaines que le (...)

Aude Klein - Zoothérapeute et coach
Quelle que soit la difficulté que vous avez, vous pouvez y remédier. L’accompagnement que je vous propose allie les techniques de cynothérapie (la (...)

Traitez votre peur des rongeurs !
Il existe plusieurs formes de thérapie efficaces comme l’hypnothérapie, l’EMDR ou les thérapies comportementales. Celle que je vous présente s’appelle (...)

Détrompez-vous au sujet de l’erreur !
Tout est à revoir, au niveau de l’erreur, de la place qu’on lui donne, de l’injustice qu’elle incarne. Tout : notre système éducatif, culturel, (...)

Pour un vrai sourire
Le sourire a quelque chose de contagieux, d’apaisant, de nourrissant. Et en plus de ne rien coûter, il en apporte autant à celui qui le produit qu’à (...)

Le chien à la rescousse des ados
Il y a très peu d’adolescences tranquilles. Entre les doutes, les rages, les découragements, les rêves, la désillusion, les fusions, les trahisons, (...)

Marcher pour prendre soin de soi
Si cela fait une quinzaine d’années que la psycho-randonnée a vu le jour « officiellement » dans nos contrées, c’est un fait avéré depuis Hippocrate (« (...)

Contestataires de Canapé.
Vous êtes fatigués, lassés, épuisés, même, à cette sortie de l’hiver et vous ne comprenez pas trop pourquoi ? Alors vous regardez autour de vous, et là, (...)

Un coaching qui a du chien !
Dans le mot cynothérapie, la thérapie apparaît clairement. Cela effraie parfois, car, comme ce métier n’est pas reconnu aux yeux de la loi, peuvent se (...)

Une place à prendre
Au fond, quel que soit le problème, on peut l’aborder sous l’angle de la place. La place que vous prenez, celle que l’on vous donne, la place que (...)

Alors, vos bonnes résolutions ?
L’année 2018 s’achève doucement. Les dernières feuilles quittent les arbres et le froid s’insinue insidieusement dans votre corps qui déploie toute son (...)

Soignez votre peur du chien
La peur du chien est difficile à vivre. D’une part, parce que les chiens sont omniprésents dans notre société et s’en écarter revient à s’écarter des (...)

La créativité en coaching ?
Nous sommes tous créatifs. Si nous marchons, si notre cœur bat, si nos yeux brillent, si nous parlons, même tout bas : c’est que nous sommes (...)

Comment choisir sa formation ?
Quel que soit son âge, ses qualifications, son métier, on peut se former, encore et encore, pour développer, affiner, compléter ses compétences ou (...)

Parents, prenez soin de vous !
On ne nous dit pas qu’être parent, ce sera « ça » ! Cette fatigue, ce don de soi, cette écoute, cette disponibilité, cet amour, ce respect, cette (...)

Le chien pour lutter contre le harcèlement !
Le harcèlement est un peu comme le brouillard. Il s’empare d’un paysage et le modifie, il instaure un malaise sans qu’on l’identifie clairement, il (...)

La Zoothérapie ou Thérapie Assistée par l’Animal
Étymologiquement, « zoo thérapie » signifie soigner avec l’animal. Cette définition reste cependant incomplète : elle ne tient pas compte du patient. Or (...)

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales