Chronique

C’est la rentrée !

Par Aude Klein

L’été touche à sa fin. Comme toute fin, c’est un mini deuil à vivre, une page à tourner, une autre à réinventer, une fois de plus. C’est surtout l’occasion de revenir vers soi pour faire le point. Ce n’est pas toujours facile, surtout dans notre contexte sanitaire, émotionnel et fonctionnel. Beaucoup de questions restent sans réponses, beaucoup d’incertitudes s’enlisent peu à peu et ce, depuis de nombreuses semaines.

Peut-être que tu ne t’es pas rendu compte qu’il te fallait aussi TE prendre en compte, dans cette situation d’urgence qui a perduré. C’est maintenant l’occasion de le faire !

Si c’est la fin de l’été et que tu es épuisé(e), qu’ouvrir ta mâchoire pour parler ou simplement sourire te demande un effort. Que tu as envie de fondre en larmes, de te répandre en flots qui couleront loin, très loin, doucement, tout doucement, sous ce vent libérateur. Il est temps…

Si tu as envie d’un rendez-vous avec toi-même, où tu peux t’occuper de toi, t’écouter, te laisser aller à ce que tu es, à ce que tu aimes, à ce qui t’animes sans rien justifier, sans rien modifier pour satisfaire ou plaire à qui que ce soit. Il est temps…

Si tu as besoin de ne plus penser à rien, de ne plus rien organiser, planifier, penser, améliorer, expliquer. D’oublier tous tes rôles pour retrouver la personne que tu es, nue et réelle. Il est temps…

Il est temps d’enfin décharger tes épaules, tes muscles, tes responsabilités, tes entraves, celles que tu as accepté de prendre malgré toi, parce qu’il fallait bien, et qui t’enferment maintenant et t’étouffent petit à petit. Il est temps de te départir des contraintes que tu t’es toi-même infligées car beaucoup sont inutiles, malveillantes voire contre-productives.

Tout ce que tu fais quotidiennement, parce que si tu ne le fais pas personne ne le fera, manque de toi, de vie et d’ambition. Tout ce que tu fais parce que si tu ne ne le fais pas maintenant, tu devras le faire plus tard, et que tu n’auras sans doute plus la force, est tout aussi triste, injuste que dévalorisant. Comment veux-tu t’aimer lorsque tu t’imposes ce que tu n’imposerais à personne d’autre ?

Comment veux-tu trouver la force, lorsque tu la dépenses inutilement ?

Si tu manques d’air, si tu manques de vie, si tu sens que tu t’éteins petit à petit, à ne jamais te laisser tranquille, à ne jamais te satisfaire de ce que tu fais et de qui tu es, il est temps.

Si tu es fatigué(e) de la chaleur puis du froid qui ronge tes os et ton sang successivement, fatigué(e) du bruit, fatigué(e) des odeurs que tu ne supportes plus, sans penser à déployer celles qui te plaisent. Il est temps …

Si tu es fatigué(e) des attentes que tu en as marre de combler, de la présence silencieuse et dynamique que l’on attend de toi, implicitement. Si tu en as marre de comprendre malgré toi, d’excuser les autres mais jamais toi ; si tu en as marre de t’adapter envers et contre tout, de passer en dernier, quand il te reste du temps et de l’énergie (ce qui n’arrive presque jamais, en fait). Il est temps…

Parce que tu sais qu’un jour il sera trop tard. Tu sais qu’un jour, tu auras été trop loin et que tu prendras des décisions qui ne te conviennent pas. Que tu ne veux pas, mais qui sont les moins mauvaises solutions. Si seulement, tu t’étais laissé(e) le temps avant.

Alors, voici ce que je te propose.

Prends le temps. Prends le temps d’être celle ou celui que tu voudrais être, que tu serais fier(e) d’avoir pour ami(e), compagnon/e, parent, enfant, … Sois celui ou celle dont tu as besoin, là, maintenant, tout de suite, et non pas celle ou celui qu’on attend de toi (d’ailleurs, excuse-moi de te le préciser, mais tu n’en sais rien, tu n’es pas dans la tête des autres !), et de ne quand même pas convenir à des exigences changeantes et toujours plus présentes. Maintenant ça suffit. C’est ton devoir plus que ton droit. Tu te dois de penser à toi.

Tu te dois d’être aussi doux/ce et empathique envers toi-même que tu l’es envers les autres. Ne dis pas que tu ne sais pas comment faire : observe-toi avec les autres, et imite-toi ; deviens celui/celle dont tu aurais besoin, tout simplement : ton coéquipier le plus fiable et le plus proche !

Parce que le jour où tu auras vidé ma dernière goutte de lumière, tu n’allumeras plus jamais le feu des yeux de personne : tes enfants, ton conjoint/e, tes clients, tes collègues, ton patron, ta famille, tes amis. Personne. Tout le monde t’aura perdu(e) quand tu te seras perdu(e). Je suis sûre que tu ne veux pas cela. Que tu ne veux ni te perdre ni t’éteindre, et heureusement. Cette étincelle est celle dont tu as besoin pour mieux te traiter, mieux te respecter et mieux t’aimer.

Tu as le devoir d’être avec toi comme tu es auprès de tous et de vivre, plus que de survivre. C’est tout ce que je te souhaite et je ne peux que t’y encourager, car tu en es bien plus capable que tu ne le crois !

Belle rentrée !

Aude Klein
Enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.
Klein Aude

Aude Klein est enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.
- 1, rue haute fontaine - Franc-Waret (commune de Fernelmont, juste à côté de Namur)
- Tél : 0478/055.774
- Mail : audeklein@gmail.com
- Sites :
www.zootherapeute.be
www.coach-coaching.be

Du ou avec le même auteur

Les séances en visioconférence
En ces temps troublés, nous avons une chance inestimable de développer notre créativité en tant que thérapeute, coach et humain. Nous pouvons (...)

Aimer lire ...
Dans notre société où la communication se digitalise, tout va de plus en plus vite. Les articles les plus populaires ne doivent pas dépasser un (...)

Bonnes vacances !
Les vacances arrivent. Cette années, elles ont cependant un autre goût, une autre couleur que d’habitude. Cela fait quelques semaines que le (...)

Aude Klein - Zoothérapeute et coach
Quelle que soit la difficulté que vous avez, vous pouvez y remédier. L’accompagnement que je vous propose allie les techniques de cynothérapie (la (...)

Traitez votre peur des rongeurs !
Il existe plusieurs formes de thérapie efficaces comme l’hypnothérapie, l’EMDR ou les thérapies comportementales. Celle que je vous présente s’appelle (...)

Détrompez-vous au sujet de l’erreur !
Tout est à revoir, au niveau de l’erreur, de la place qu’on lui donne, de l’injustice qu’elle incarne. Tout : notre système éducatif, culturel, (...)

Pour un vrai sourire
Le sourire a quelque chose de contagieux, d’apaisant, de nourrissant. Et en plus de ne rien coûter, il en apporte autant à celui qui le produit qu’à (...)

Le chien à la rescousse des ados
Il y a très peu d’adolescences tranquilles. Entre les doutes, les rages, les découragements, les rêves, la désillusion, les fusions, les trahisons, (...)

Marcher pour prendre soin de soi
Si cela fait une quinzaine d’années que la psycho-randonnée a vu le jour « officiellement » dans nos contrées, c’est un fait avéré depuis Hippocrate (« (...)

Contestataires de Canapé.
Vous êtes fatigués, lassés, épuisés, même, à cette sortie de l’hiver et vous ne comprenez pas trop pourquoi ? Alors vous regardez autour de vous, et là, (...)

Un coaching qui a du chien !
Dans le mot cynothérapie, la thérapie apparaît clairement. Cela effraie parfois, car, comme ce métier n’est pas reconnu aux yeux de la loi, peuvent se (...)

Une place à prendre
Au fond, quel que soit le problème, on peut l’aborder sous l’angle de la place. La place que vous prenez, celle que l’on vous donne, la place que (...)

Alors, vos bonnes résolutions ?
L’année 2018 s’achève doucement. Les dernières feuilles quittent les arbres et le froid s’insinue insidieusement dans votre corps qui déploie toute son (...)

Soignez votre peur du chien
La peur du chien est difficile à vivre. D’une part, parce que les chiens sont omniprésents dans notre société et s’en écarter revient à s’écarter des (...)

La créativité en coaching ?
Nous sommes tous créatifs. Si nous marchons, si notre cœur bat, si nos yeux brillent, si nous parlons, même tout bas : c’est que nous sommes (...)

Comment choisir sa formation ?
Quel que soit son âge, ses qualifications, son métier, on peut se former, encore et encore, pour développer, affiner, compléter ses compétences ou (...)

Parents, prenez soin de vous !
On ne nous dit pas qu’être parent, ce sera « ça » ! Cette fatigue, ce don de soi, cette écoute, cette disponibilité, cet amour, ce respect, cette (...)

Le chien pour lutter contre le harcèlement !
Le harcèlement est un peu comme le brouillard. Il s’empare d’un paysage et le modifie, il instaure un malaise sans qu’on l’identifie clairement, il (...)

La Zoothérapie ou Thérapie Assistée par l’Animal
Étymologiquement, « zoo thérapie » signifie soigner avec l’animal. Cette définition reste cependant incomplète : elle ne tient pas compte du patient. Or (...)

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales