Approche

L’hypnose identitaire du couple narcissique / codépendant

Par Prabhã Calderón


L'hypnose identitaire du couple narcissique / (...)

L’une des épreuves les plus intensément douloureuses que vous puissiez endurer dans votre vie, est d’aimer une personne atteinte du « trouble de la personnalité narcissique ». Sans vous en rendre compte, vous êtes hypnotisé par un « enfant sans cœur » qui poussé par sa blessure narcissique, projette inconsciemment sa rage destructrice sur vous, sans aucun remords.

Cet enfant vous fait culpabiliser de vos réactions, car il se croit conscient, aimant, attentionné, respectueux, tendre, tolérant et doux… Ce qui au début semble être vrai. Mais ensuite, ses comportements deviennent contradictoires, redondants et incompréhensibles…

Notez que pour me faciliter la tâche, je désigne les narcissiques au masculin et les codépendants au féminin. Mais les comportements des deux sont les mêmes pour les femmes que pour les hommes dans un couple hétérosexuel ou homosexuel.

L’identité d’absence

Vous devez savoir que lorsque vous aimez un narcissique, certainement vous endurez son absence psychoaffective et émotionnelle, car cette personne souffre d’une condition post-traumatique et d’une insécurité ontologique ou d’une insuffisance ontologique. [Du mot grec « Ontos », qui signifie être.]
En réaction à un traumatisme émotionnel au sein de la famille, qui a généré leur insuffisance ontologique, les narcissiques restent bloqués à niveau psychologique dans la deuxième étape d’évolution infantile vers leur autonomie.
Par compensation, l’enfant qui deviendra narcissique, adopte un « faux self » ou faux « moi », qui le fait se sentir spécial, supérieur, omniscient, voire tout-puissant et invincible comme un dieu. Il se prend donc pour son mental, pour sa « fausse identité » et pour son image grandiose. Par conséquent, il ne peut pas communiquer d’égal à égal avec vous ou avec les autres. Il ne peut pas avoir de relation authentique avec qui que ce soit, car il évite sa vulnérabilité et sa terrifiante insuffisance ontologique par un système défensif qui l’empêche d’entrer en relation.
Si vous côtoyez un narcissique, vous avez affaire à un adulte immature qui réagit à partir de son « identité d’absence », car il a perdu tout contact avec son « cœur », avec son être authentique. Mais dans la première phase de la relation, il semble très présent parce qu’il vous idéalise autant que vous l’idéalisez. Il devient une galerie de miroirs qui reflète votre propre « moi » idéal dans chaque miroir qu’il vous présente. Il fait cela pour se faire admirer, autant que pour s’admirer lui-même dans vos yeux.
Si vous êtes déjà sous son emprise, vous pourriez prendre cette stratégie psychologique pour de l’amour. Il est vrai qu’au début, le narcissique semble être très attentionné. Mais vous découvrirez plus tard, qu’il ne ressent pas de véritable amour. Vous verrez qu’il est fasciné par son image, qu’il est complètement vide de sentiments essentiels et qu’il prend plaisir à faire de vous « son objet ».
Plus tard il va commencer à vous détruire en utilisant une empathie froide, de type purement cognitive, qui lui sert à comprendre votre fonctionnement dans le but de mieux vous contrôler et vous manipuler.
Bien que ses réalisations puissent vous donner l’impression qu’il est adulte, votre narcissique réagit comme un énorme enfant de trois ans qui fait des autres « ses » objets mentaux. De ce fait, il ne remarque pas que vous êtes quelqu’un de distincte de lui, ni ne voit que vous avez vos propres besoins, espoirs, désirs, intérêts, une vie sociale et votre propre dynamique de vie… Vos sentiments de joie ou de malheur lui laissent indifférent parce qu’il n’a aucune empathie affective.
Puisque vous n’êtes pour lui que « son » objet mental, un symbole ou un design animé, à partir de la deuxième phase de la relation il ne vous donne aucun amour, ni respect, ni attentions légitimes. Il ne se rend pas compte de son indifférence à votre égard, ni de fait qu’il est incapable de communiquer intimement avec vous et que son seul besoin est de vous contrôler et de rester « maître du jeu ». En fait, il vous utilise comme un objet à son service, juste pour satisfaire son besoin sexuel et son ravitaillement narcissique. En dehors de ça, vous ne comptez pas pour lui.

Le phantasme partagé

Tous les mécanismes défensifs de sa blessure archaïque se construisent autour d’un « phantasme partage ». C’est un fantasme inconscient, vindicatif, qu’il « partage » avec vous, sans vous demander votre avis.
Dans la deuxième phase de la « relation », il transfère sur vous le parent qui l’a blessé. Puis, il vous fait payer les comptes non réglés avec ce parent, en vous punissant et en vomissant son chaos émotionnel sur vous, sans aucun regret.
Il vous fait porter sa rage tout en restant indifférent à vos sentiments et en continuant à se montrer calme, respectable, ou aimant, charmant est séduisant…
Cela produit une confusion et une déstabilisation en vous, surtout parce qu’au début votre narcissique semblait être un être sensible.
Progressivement, vous entrez dans son cercle de punitions : il vous punit en créant un cercle vicieux qui comporte une période de « tension », autre de « violence » ouverte ou passive, suivie d’une période « d’apaisement » où un « geste d’affection » se manifeste. Puis, le cycle recommence : tension et violence, apaisement et geste affectueux… Il va vous souffler alternativement le chaud et le froid dans un savant dosage qui vous maintiendra tout juste à flot. C’est terrible parce qu’à cause de cette alternance répétitive, vous pourriez garder l’espoir d’une amélioration de la situation. C’est ainsi que ce type de « symbiose » peut s’entretenir très longtemps.
Autre stratégie de punition est l’isolement. Le narcissique enferme et isole sa victime, de différentes manières, sans se sentir concerné par la souffrance qu’il provoque. Par exemple, il peut être paranoïaque, possessif et jaloux et faire de vous l’otage de sa psychopathie. Si vous lui dites que vous vous sentez seule en sa présence, votre manipulateur émotionnel peut exprimer son mépris pour vos sentiments afin de vous faire sentir plus seule et gagner en pouvoir de domination.
Remarquez que si vous vivez dans une grande souffrance à côté de quelqu’un qui a l’air d’être savant, charmant, aimant et calme, peut-être s’agit-il d’un narcissique. La dynamique relationnelle doit être prise en compte lorsque vous croyez que votre souffrance vous appartient entièrement dans une relation de couple. Le narcissique vous déstabilise car c’est un séducteur qui pratique le « bombardement » amoureux en utilisant des attitudes, des gestes et un type de discours qui induit l’idée qu’il vous aime. Cependant, il ment.
Il se ment à lui-même quand il fait de fausses promesses d’engagement qu’il ne pourra jamais tenir. Il ment lorsqu’il vous fait croire qu’il vous aime, alors qu’il n’aime que sa propre image. Il ment lorsqu’il ne voit pas qu’il se sert de vous pour vous faire passer un test délirant. Il ment lorsqu’il prétend être attiré sexuellement par vous, alors qu’il est misogyne, autoérotique, asexuel ou sadique. Il ment quand il vous dit qu’il ne ment pas…

La perversion narcissique comporte donc deux messages.

Le premier type de message est « enveloppé ». Le narcissique véhicule une apparence rationnelle, flexible, acceptable, aimable, intentionnée, mature, adulte, responsable et fiable…
Le deuxième type de message est caché et codé. Il s’agit d’un « accord » selon lequel vous avez soi-disant accepté de vous adapter à ses demandes irréalistes et de fournir les trois « S » qu’il exige : Sexe, Service et Soutien sous forme de ravitaillement narcissique. Puis, dans la troisième phase de la relation, si vous n’avez pas passé le test délirant qu’il vous fait subir, il passe au deuxième type d’abus. Il vous punit parce que vous n’avez pas répondu pas à ses exigences et il se fait passer pour « votre victime ». De cette manière, il fait de vous une extension de son identité et avec le temps, vous deviendrez haineuse comme lui.
Le narcissique accomplit l’exploit d’inverser les rôles dans la relation par des messages implicites et cachés contenant sa rage.
Ces messages sont ambigus car il ne prend jamais une position claire sur vos interactions ou sur ce que vous demandez. Il ne vous dit pas de manière directe : oui, ou non. Il ignore vos besoins, vos désirs et vos demandes légitimes, comme si vous ne les aviez jamais exprimés ou comme si vous étiez transparent ou invisible. En revanche, vous devez deviner ses besoins non exprimés. Sinon, vous serez punie par son indifférence glaciale ou par sa colère explosive. Afin de vous tester ou de vous agresser, il vous fait des promesses qu’il ne tiendra jamais. Il remet à plus tard ou oublie des choses qu’il devait faire pour vous. Dans les moments cruciaux, vous ne pouvez pas compter sur lui, car il est absent.
Ses messages implicites sont très hostiles. Ils vous font douter de votre perception des choses et vous donnent l’impression de devenir folle. Plus le message est approprié, correct ou formel, plus il est hostile. Vous ne comprenez pas bien ce qui vous arrive. Ses comportements masqués de civilité et des bonnes manières, cachent sa colère passive, sa haine et son désir de vous détruire. Mais de son point de vue, il croit toujours qu’il est innocent, honnête, bon, juste, responsable, fiable, gentil…
Comme ses comportements redondants suscitent votre colère, dans la troisième phase de la relation, le narcissique accentue ses comportements punitifs pour provoquer chez vous votre colère afin que vous l’attaquiez. Par cette manipulation, il trouve une bonne raison de se sentir votre otage et votre victime ! En tant que pauvre victime, il peut projeter sa rage sur vous et pratiquer son deuxième type d’abus pour se débarrasser de vous.
De ce fait, vous assumez un rôle émergent dans le dysfonctionnement du couple. Ne soyez pas surprise si un jour vous devenez provocatrice, malveillante, impulsive et haineuse… Vous devenez « l’extension identitaire » et « le clone » du narcissique.
Vous devenez ce qu’il veut que vous deveniez, à tel point que vous doutez de vous-même et que vous vous sentez honteuse et coupable de vos comportements.
Dans la quatrième phase de la relation vous êtes définitivement le « méchant » du film, et il le fait savoir à sa famille. C’est ainsi qu’il vous fait quitter le plancher, tout en vous accusant de l’abandonner et d’être responsable de ce qui s’est passé.
Mais pourquoi le narcissique se comporte-t-il ainsi, me demanderez-vous. Comme on l’a vu, le trouble de personnalité narcissique est une condition post-traumatique.
L’enfant qui a souffert d’un traumatisme de trahison, d’une instrumentalisation psychologique ou d’un abus flagrant, peut devenir narcissique s’il décide inconsciemment d’être l’abuseur et non la victime. Dans sa vie adulte il impose son contrôle pour se sentir supérieur et tout-puissant, car le partenaire représente la figure parentale menaçante et toute-puissante qui peut le détruire. Inconsciemment, il décide de se venger et de détruire ce parent en projetant sa rage sur son conjoint.
Le narcissique fait régresser en âge sa victime lorsqu’il met en péril sa survie psychoaffective. La plus terrible terreur qu’un enfant peut sentir, est celle d’être invisible aux yeux de ses parents, car sa survie psychocorporelle en dépend.
C’est ce qu’ils font les divers types de narcissiques. Par exemple, s’il s’agit d’un narcissique cérébral, il vous maltraite en vous ignorant, en vous négligeant, en faisant de vous un objet invisible qui ne mérite même pas un seul regard ou une seule attention, ni aucune communication. C’est une cruauté sadique, mais passive. Alors que le narcissique antagoniste va vous agresser physiquement et va être ouvertement cruel et sadique.
Inévitablement, vous vous sentez fragilisée, déstabilisée, désorientée et blessée… Vous vous demandez si sa malveillance et sa haine sont justifiées. Mais sa haine est anormale. C’est un abus flagrant dans un couple qui est censé s’aimer et se respecter.

Le dépendant dysfonctionnel

Les narcissiques se sentent instinctivement attirés par les personnes qui souffrent de dépendance dysfonctionnelle. Les deux participants s’attirent comme s’ils étaient aimantés. Si vous soufrez de dépendance dysfonctionnelle, toutes vos ressources psycho émotionnelles sont mises à l’épreuve dans la dynamique odieuse que vous propose un narcissique, quelle que soit sa typologie.
Même si vous avez suivi des années de thérapie et que vous avez remis en question votre dépendance dysfonctionnelle, dès que vous cohabitez avec un narcissique, son enfant intérieur vous hypnotise. À ce moment-là, vous propres mécanismes hypnotiques liés à votre dépendance dysfonctionnelle émergent avec une grande force, et vous pouvez ne vous en rendre compte que bien plus tard.
Au contraire de votre narcissique, qui se sent supérieur à humain, vous vous sentez moins qu’humain. Vous souffrez d’une insécurité ontologique qui vous fait sentit honteuse de vous-même. En refoulant cette honte toxique, vous vous dévalorisez. En état de régression d’âge, vous vous sentez perdue et croyez que vous n’avez pas d’autonomie ni des capacités ou ressources pour agir ou pour vous reconstruire. Par peur de ne pas pouvoir survivre par vous-même, vous cherchez à vous structurer à travers la relation de couple, vous cherchez la fusion et vous ressentez une anxiété profonde à l’idée de la séparation.
Comme le narcissique, vous vous accrochez à un « faux self » adopté dans l’enfance. Mais au contraire du narcissique qui se sent imbu de lui-même, vous êtes certaine de manquer d’amour et votre attention se concentre sur la recherche de l’amour ailleurs. Vous croyez que l’amour se trouve chez quelqu’un. Votre manque d’amour est tellement insupportable que vous vous adaptez facilement aux exigences du narcissique et à ses traitements insupportables. Vous confondez l’amour avec l’enchevêtrement ou avec l’utilisation qu’il fait de vous. Vous le protégez et vous assurez en permanence qu’il est heureux, bien soigné et placé sur un piédestal pour y être adoré et glorifié.
Puisque vous n’avez pas d’estime propre, vous ne savez pas discriminer vos priorités, vous êtes incapable d’installer vos frontières psychoaffectives et vous renoncez facilement à votre dignité. Vous êtes extrêmement exigeante envers vous-même en ce qui concerne tout ce que vous pouvez lui donner. Vous vous soumettez à lui en confondant l’amour avec le sacrifice de soi, la dévotion avec la servitude émotionnelle ou sexuelle. Vous devenez sa servante en plus de son objet sexuel. Si le narcissique vous torture psychologiquement et/ou physiquement, vous vous blâmez et vous croyez que tout ce qui se passe est de votre faute.
Vous croyez naïvement tout ce qu’il vous dit. Vous n’avez pas d’esprit critique, ni de discernement. Vous ne regardez pas ce qui se passe réellement.
Votre « enfant intérieur » a fait de l’un de vos parents son « dieu » ou sa « déesse ». Dans un état de régression d’âge, vous transférez ce parent à votre partenaire narcissique et vous voulez lui faire plaisir. Vous lui donnez de l’amour, du respect et d’attention pour le rendre heureux.
Au détriment de vos propres besoins fondamentaux, vous lui donnez aussi le pouvoir de vous utiliser, de vous mépriser, de vous humilier, de vous contrôler, de vous dominer et de vous détruire…
Vous pourriez ressentir une sorte d’élévation spirituelle liée à l’amour que vous lui donnez. Vous évitez ainsi de sentir le « vide » qui vous ronge depuis l’enfance. Par conséquent, vous confirmez votre « moi souffrant » avec lui.

Se réveiller de son hypnose identitaire

Les deux participants du couple narcissique/codépendant sont pris au piège de leur propre « hypnose identitaire ». Pour se réveiller de cette hypnose, il est indispensable que chacun réalise un processus thérapeutique en profondeur pour se libérer du stress post-traumatique provenant de l’enfance.
Tous les deux ont besoin d’apprendre à discerner le faux du vrai, d’aller à la rencontre bienveillante de leurs peurs et de leur « enfant intérieur ». Tous les deux ont besoin de laisser-aller le programme hypnotique de l’enfance.
Il est fondamental d’identifier le type de famille dysfonctionnelle qui a généré le trouble de la personnalité narcissique ou la dépendance dysfonctionnelle et de questionner les croyances hypnotiques que chacun a adoptées au sein de sa famille.

Lorsque vous remettez en question les certitudes hypnotiques qui dirigent votre vie, l’effondrement salutaire de vos stratégies de réparation se produit et vous cessez de vous servir des autres pour « exister ». Vous devenez la mère ou le père de votre « enfant intérieur » et vous incarnez pleinement votre autonomie psychoaffective et émotionnelle, et vous écoutez enfin la voix de votre être authentique.

Calderón Prabhã

Prabhã Calderón est coach, enseignante et auteure. Elle apporte une contribution précieuse à la description des mécanismes hypnotiques attachés aux croyances identitaires, à la compréhension des liens entre ces mécanismes et les souffrances individuelles, transgénérationnelles et collectives. Prabhã est l’auteure du livre : « L’enfer narcissique », « Sortez de cette folie hypnotique » Aux Éditions Sydney Laurent. Ses consultations se déroulent en ligne.
- Tél. 00 33 647 57 16 28
- Courriel : prabha.calderon@orange.fr
- Site : https://prabha-calderon.fr/

Du ou avec le même auteur

Cours pour devenir votre propre guide et thérapeute.
Ce cours vous amène à ouvrir votre vision, à incarner pleinement votre autonomie dans le monde et à écouter la voix de votre être authentique. C’est (...)

Les effets traumatiques de l’abus narcissique
La notion d’abus narcissique désigne l’ensemble des comportements redondants, coercitifs, pernicieux, nuisibles et envahissants que les narcissiques (...)

Les phases prévisibles de la relation du couple narcissique et dépendant dysfonctionnel.
Le trouble de la personnalité narcissique est une condition post-traumatique, qui génère une profonde perturbation dans le processus de la formation (...)

Travail intensif individuel en trois jours consécutifs.
C’est un travail en profondeur qui vous réveille de votre « hypnose identitaire », des mécanismes répétitifs et inconscients appartenant à votre « faux (...)

Cours sur le trouble de la personnalité narcissique
Les narcissiques ont leur propre religion. Sur leur autel sacrificiel, ils immolent leur être authentique à leur faux self qui est devenu leur (...)

Se réveiller de l’identité habituelle
Pour vous réveiller de votre « identité habituelle » il est fondamental de reconnaître votre conditionnement, votre « hypnose identitaire ». (...)

Nos besoins fondamentaux et nos besoins compulsifs.
Nos actions sont motivées par sept besoins fondamentaux qui découlent de notre nature humaine.

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales